EBP

Devenir Auto-Entrepreneur

Lancez-vous !

Depuis le 1er janvier 2009, que vous soyez étudiant, en recherche d’emploi ou bien encore salarié, vous pouvez vous lancer et créer votre activité commerciale, à titre principal ou complémentaire de votre salaire.

Grâce au statut de l’auto entrepreneur, vous créez rapidement et facilement votre entreprise.


Vidéo - Gérer son auto-entreprise

Pour regarder cette vidéo,
téléchargez
le lecteur Adobe Flash,
en cliquant ici
.

L’offre Auto Entrepreneur d’ebp

EBP Auto-Entrepreneur Pratic



EBP propose un logiciel, très facile d’utilisation, entièrement dédié aux auto-entrepreneurs : devis, factures, mentions légales, livre achats-recettes, calcul des charges sociales et impôt… Tout y est pour vous permettre de gérer simplement et de manière professionnelle votre auto-entreprise.

Découvrez et testez gratuitement le logiciel en téléchargeant la version d’essai 40 jours.

Constituant le 1er réseau social des auto-entrepreneurs, la Fédération des Auto-Entrepreneurs repose sur une plateforme Web et un maillage territorial. Soutenue par des partenaires de renom, elle met à disposition de ses membres une approche complète de l'actualité, un réseau d'auto-entreprises mettant leurs idées en commun, ainsi qu'une liste de fiches pratiques et techniques sur le nouveau statut.

Définition

A partir du 1er janvier 2009, toute personne physique souhaitant se lancer dans la création d’entreprise, en tant qu’entrepreneur individuel peut bénéficier de ce statut.
Le chiffre d’affaires généré ne doit pas excéder :
- 81 500 euros HT pour une activité commerciale de vente, achat, revente de marchandises, d’objets… à consommer sur place ou à emporter, ou de fourniture de logement.
- 32 600 euros HT pour des prestations de services.

Les obligations

- Aucune facturation de TVA
- La mention « TVA non applicable, article 293 B du CGI » devra être indiquée
- La mention « Dispensé d’immatriculation au registre du commerce et des sociétés (RCS) et au répertoire des métiers (RM) doit également être portée sur les factures.


En comptabilité
,
Un registre des recettes et des dépenses devra être tenu.. L’ensemble des pièces et factures justificatives devra être conservé.

Les avantages

- Une dispense d’immatriculation au registre du commerce et des sociétés (RCS) pour les commerçants. En revanche, depuis le 1er janvier 2010, les auto-entrepreneurs créant à titre principal une activité artisanale ont l’obligation de s’immatriculer au Répertoire des Métiers. Ils restent toutefois dispensés du paiement des frais d’immatriculation, ainsi que du stage de préparation à l’installation, auxquels sont soumis les artisans « classiques ».

- Exonération de TVA : il n’y a pas de facturation de TVA, donc pas de déclaration de TVA (sous régime fiscal de la micro-entreprise).

- Un régime micro-social simplifié, et sur option, un régime micro-fiscal simplifié (versement libératoire de l’impôt sur le revenu) et une exonération temporaire de « contribution économique territoriale », qui remplace cette année la taxe professionnelle.

Zoom sur le versement libératoire de l’impôt sur le revenu

En optant pour le versement libératoire de l’impôt sur le revenu, l’auto-entrepreneur devra déclarer et payer l’impôt sur le revenu (IR) chaque mois ou chaque trimestre. Le montant de l’Impôt sur le Revenu sera calculé à partir d’un pourcentage sur le chiffre d’affaires réalisé pendant cette période.

L’auto-entrepreneur est également exonéré de contribution économique territoriale, qui remplace la taxe professionnelle, l’année de la création de son entreprise et les deux années suivantes.

Pour les entreprises déjà créées

Si vous êtes une entreprise individuelle déjà créée, vous pouvez bénéficier de ces nouveaux avantages, à l’exception de la dispense d’immatriculation.

Contacter ebp