Rechercher

Votre article a bien été ajouté au panier

Temps de lecture
6 minutes

Gestion des déchets dans le BTP : de nouvelles obligations

La gestion des déchets du bâtiment demeure depuis toujours un sujet vaste et complexe à traiter. Le Gouvernement a donc décidé de prendre le taureau par les cornes et d’encadrer un peu plus les pratiques liées à l’évacuation des déchets de chantier, notamment pour tenter d’enrayer un phénomène de dépôts sauvages devenu, malheureusement, de plus en plus fréquent. Alors quel impact pour les professionnels du bâtiment ? Nous faisons le point pour vous.

ebp visuel blog decret dechet 84025108

1,5 tonnes de déchets produits en moyenne par construction neuve

Ce n’est un secret pour personne, le BTP génère une quantité significative de déchets.
Selon l’ADEME, le secteur de la construction en produirait 46 millions de tonnes par an, dont 51% proviendraient de la démolition, 36% de la rénovation et 13% du neuf. Bien que la production générale (professionnelle et ménagère) soit en légère baisse depuis ces dernières années, le monde du bâtiment observe, quant à lui, une hausse de 2% sur la décennie écoulée, pour arriver à un poids moyen de 3 400 KG par an et par habitant.

Des chiffres plutôt édifiants, qui montrent bien l’intérêt d’encadrer de manière plus forte les pratiques liées à la gestion des déchets de chantier.

Gestion des déchets : 4 nouvelles mentions obligatoires dans les devis BTP

C’est dans ce contexte que l’Etat a décidé de promulguer un décret sur le sujet. S’inscrivant dans le cadre de loi du 10 février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire, il concerne tous les professionnels réalisant des travaux de construction, de rénovation et de démolition de bâtiments ainsi que des travaux de jardinage.
Les installations ainsi que les points de collecte des déchets issus de tels travaux (notamment les déchetteries publiques ou privées et les points de reprise de distributeurs de produits et matériaux de construction du bâtiment) sont également touchés par ces nouvelles mesures.

 

La conséquence de ce nouveau décret pour les artisans se matérialise par 4 mentions obligatoires supplémentaires dans les devis des artisans du bâtiment :

 

  1. L’estimation de la quantité totale des déchets générés par le chantier ;
  2. Les modalités de gestion et d’enlèvement des déchets générés durant le chantier devant ainsi souligner l’effort de tri réalisé sur le chantier et la nature des déchets pour lesquels une collecte séparée est prévue ; et, « le cas échéant, le broyage des déchets sur le chantier ou autres dispositions techniques dans le cadre de travaux de jardinage ;
  3. Le ou les points de collecte où l’entreprise de travaux prévoit de déposer les déchets issus du chantier, points de collecte identifiés par leur raison sociale, leur adresse et le type d’installation (ex : déchèterie professionnelle, publique, distributeur, etc.)
  4. Une estimation des coûts de gestion et d’enlèvement des déchets

En clair, voici à quoi pourrait ressembler votre devis intégrant ces nouvelles mentions obligatoires :

devis facture décret déchets
devis facture décret déchets 2021

Un bordereau obligatoire pour chaque dépôt en points de collecte

Le décret introduit également une obligation, pour les points ce collecte, de délivrer à titre gracieux un bordereau de dépôt des déchets, mentionnant les éléments suivant :

  • la date de dépôt
  • sa raison sociale, son adresse et, le cas échéant, son numéro SIRET ou SIREN
  • la nature des déchets (après examen visuel)
  • pour chacun des déchets, la quantité déposée exprimée en volume ou en masse estimée suite à un examen visuel ou mesurée par un dispositif de pesée
  • le nom ou la raison sociale, l’adresse et, le cas échéant, le numéro de SIRET ou SIREN du ou des maître (s) d’ouvrage ayant commandité les travaux
  • la raison sociale, le numéro SIRET ou SIREN et l’adresse du maître d’œuvre

 

Il renforce ainsi les conditions de traçabilité des déchets, comme cela pouvait déjà être le cas pour certains déchets sensibles, comme ceux contenant de l’amiante par exemple. Ce bordereau est à conserver par l’entreprise et à présenter sur demande au maître d’ouvrage du chantier ou en cas de contrôle. À noter qu’un unique bordereau peut être rempli pour plusieurs chantiers.

 

Quelles sanctions en cas de non respect ?

Bien évidemment, qui dit nouvelle réglementation, dit aussi sanction. Un défaut de mention obligatoire concernant la gestion des déchets sur vos devis pourrait ainsi vous valoir une amende administrative dont le montant ne pourra excéder :

  • 3 000 euros pour une personne physique
  • 15 000 euros pour une personne morale

 

C’est tout de même cher payé pour quelques mentions que vous pouvez facilement intégrer à vos devis.

 

À savoir également que l’incapacité de fournir les bordereaux de dépôt délivrés par vos points de collecte (ou le refus de le faire) vous expose aussi à des sanctions plus ou moins importantes, allant de la contravention à la peine d’emprisonnement. Nous vous conseillons donc de conserver précieusement ces documents.

 

Equipez-vous d’un logiciel de facturation pour être sûr de ne pas faire l’impasse sur ces mentions !

En matière de facturation, la législation peut très vite évoluer. Ce nouveau décret en est un parfait exemple. Pour ne pas vous sentir dépassé, un seul conseil : équipez-vous d’un logiciel de facturation ! Vous pourrez ainsi vous éviter quelques déconvenues en cas de contrôle de la part de l’Administration.

Vous pouvez noter cet article !

Sélectionnez votre étoile.

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 2

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Derniers articles

|

Les plus lus

Left
Right
Left
Right

Nous recherchons votre contenu...

Left

Parlons de votre projet !

Expert
depuis 35 ans
560 000
clients
600
collaborateurs