Rechercher

Votre article a bien été ajouté au panier

Temps de lecture
4 minutes

5 questions que vous vous posez sur la trésorerie d’entreprise

La trésorerie reflète l’état de santé financière de l’entreprise, sa capacité à faire face aux dépenses liées à son activité. Indicateurs clés de gestion, calculs, pistes d’amélioration, retrouvez nos réponses aux 5 questions les plus récurrentes sur la trésorerie d’entreprise.

Trésorerie

Comment calculer sa trésorerie d’entreprise ?

Premièrement, il faut savoir que l’on ne peut pas évaluer sa trésorerie d’un simple coup d’œil, le montant présent sur le compte en banque et en caisse ne représente pas la trésorerie de l’entreprise mais uniquement l’ensemble des liquidités à un moment précis.
Il n’existe pas une seule façon de calculer la trésorerie nette d’une entreprise, la plus rapide est de soustraire le besoin en fonds de roulement (BFR) au fond de roulement (FR) de l’entreprise. Pour les plus téméraires, on vous met la formule scientifique juste en dessous !

 

 

FR ((capitaux propres + capitaux empruntés à moyen et long terme) – actif immobilisé) – BFR ((stock + créances clients + autres créances) – dettes fournisseurs, fiscales et sociales)

 

 

Le fonds de roulement représente ce que votre entreprise possède en banque pour financer son activité quotidienne. Cela permet d’anticiper et de planifier ses dépenses en fonction de ses liquidités.
Le besoin en fonds de roulement permet quant à lui de mettre en avant la capacité de votre entreprise à autofinancer ses projets.

  • Un besoin en fonds de roulement positif signifie que l’entreprise ne peut pas couvrir les coûts engendrés par son activité.
  • À l’inverse, un besoin en fonds de roulement négatif signifie que l’entreprise peut couvrir ses activités mais qu’elle peut également financer ses investissements, ou tout du moins une partie.

 

 

Si les entrées d’argent sont supérieures aux sorties, la trésorerie sera excédentaire. À l’inverse, elle sera déficitaire si les sorties d’argent sont supérieures aux rentrées.

Comment analyser sa trésorerie d’entreprise ?

L’analyse de sa trésorerie est indispensable, elle révèle des informations nécessaires à la gestion de votre entreprise ainsi que sur vos possibilités futures. Comme nous venons de le voir, la trésorerie se calcule via différents indicateurs, tous révélateurs de l’état de votre entreprise.

 

 

Nous vous invitons tout d’abord à séparer votre flux de trésorerie de votre CA sur votre compte en banque, cela vous permettra d’identifier les revenus provenant exclusivement des ventes. Cette indication vous permettra de voir avec quoi vous générez le plus de revenus et donc d’axer votre activité en conséquence.

 

 

Enfin, réalisez une étude comparative pour évaluer la variation mensuelle de votre flux de trésorerie. Si la variation est positive c’est que l’entreprise est dans les meilleures dispositions pour investir et augmenter son activité. A contrario, si son flux de trésorerie est négatif ou diminue, la gestion n’est pas optimale et des optimisations s’imposent afin de stabiliser le flux de trésorerie et maintenir votre compte en banque à flot. Retrouvez juste en dessous nos préconisations d’améliorations et optimiser votre trésorerie.

Comment améliorer sa trésorerie d’entreprise ?

Il existe plusieurs solutions afin d’améliorer votre trésorerie d’entreprise. L’objectif final étant de réduire les risques de cessation de paiements et d’optimiser l’utilisation de sa trésorerie.

 

 

La première possibilité est de travailler sur les dettes fournisseurs. Si vous allongez vos délais de paiement auprès de vos fournisseurs, vous gagnerez en trésorerie car vous aurez le temps de récupérer vos créances clients avant de devoir payer vos fournisseurs.

 

 

De la même manière, nous vous invitons à réduire les délais de paiement de vos clients ainsi qu’à installer des rappels de paiement automatique pour lutter contre les mauvais payeurs. Cela vous permettra de récupérer au plus tôt vos créances clients et donc ne pas vous retrouver avec une trésorerie négative et donc un solde de banque négatif.

 

 

Enfin, certaines entreprises ont recours à l’affacturage afin de stabiliser leur trésorerie d’entreprise. L’affacturage consiste à passer par une entreprise intermédiaire afin de récupérer vos créances clients rapidement. La société d’affacturage vous paie la somme due par le client et se charge ensuite de récupérer le paiement auprès du client. L’affacturage est une option envisageable uniquement pour les activités en BtoB. Les factures émises doivent être certaines, liquides et éligibles pour être financer par une entreprise d’affacturage.

 

 

Cette technique est très utile afin de récupérer immédiatement de la trésorerie. Gardez tout de même en tête que l’entreprise d’affacturage prend une commission, ce qui réduira vos marges.

 

 

L’ensemble de ces axes d’amélioration peuvent être réalisés au quotidien et sans engagements financiers. Votre expert-comptable pourra vous conseiller plus précisément, en fonction de votre activité et de vos besoins immédiats.

Que faire d’une trésorerie excédentaire ?

Avant toute chose, établissez un budget de trésorerie minimale pour déterminer combien vous devez conserver et de combien vous disposez d’excédent. Pour établir votre budget, comptabilisez les dépenses mensuelles moyennes liées à votre activité (charges fixes et charges variables) ainsi qu’une marge de manœuvre à garder sur votre compte en banque en cas de problème inattendu. Une fois cette étape faite, vous aurez déjà des pistes sur ce que vous êtes en mesure de faire avec le montant d’excédent.

 

 

Les possibilités d’utilisation d’une trésorerie excédentaire sont nombreuses. Mais avant de penser à une solution, vous devez définir sa temporalité. En effet, vous pouvez utiliser votre trésorerie à court terme, à moyen terme mais aussi à long terme et chacune de ces possibilités impactera l’entreprise de façon différente et surtout, auront des coûts différents.

 

 

  • À court terme est l’escompte de paiement. L’escompte de paiement consiste à verser une partie du prix auprès de vos fournisseurs à la commande. Cette avance vous permettra d’obtenir une remise d’en moyenne 2 à 5% sur le prix d’achat.
  • À moyen/long terme, les placements financiers représentent des investissements intéressants. Malgré des taux de rentabilité attrayants, tous les investissements ne sont pas fiables et sans risque: étudiez bien les possibilités avant de vous lancer.
  • À long terme, un excédent de trésorerie peut vous permettre d’investir au sein de votre propre entreprise. L’achat de bâtiments neufs, de matériel de pointe, de logiciel de gestion, le développement d’un nouveau produit/service, l’embauche de nouveaux collaborateurs sont tant de solutions qui s’offrent à vous afin de faire grandir votre entreprise.

 

 

L’ensemble de ces solutions vous permettra d’utiliser votre excédent de trésorerie. Cependant, tous les investissements comportent des risques et engagent la responsabilité de votre entreprise. Nous vous invitons à consulter votre expert-comptable avant toute prise de décision.

Quels outils utiliser pour gérer sa trésorerie d’entreprise ?

Pour une gestion optimale de sa trésorerie d’entreprise, il faut être équipé d’outils performants. Plusieurs solutions s’offrent à vous en fonction de vos besoins et de vos envies.
Premièrement, les logiciels gratuits vous confèrent une force d’action acceptable mais ne vous aideront pas à analyser vos chiffres, ce qui à long terme n’est pas vraiment intéressant, en plus de ne pas fournir une sécurité de vos données maximale.

 

Les logiciels de gestion commerciale et/ou financière vous apporteront beaucoup plus de confort au quotidien. Ces outils ont pour vocation de vous accompagner dans l’ensemble de vos activités, permettant dans la majeure partie des cas, de réduire le temps passé sur des tâches chronophage à faible valeure ajoutée et d’obtenir des tableaux de bord interactifs et détaillés qui mettront en évidence vos indicateurs clés et vous permettront de prendre les meilleures décisions.

 

 

Dans les logiciels de nouvelle génération, vous avez la possibilité de collaborer sur votre solution de gestion avec votre expert-comptable. Cette option lui permet de suivre quotidiennement votre trésorerie et vos chiffres clés afin de vous conseiller au mieux dans vos prises de décisions.

 

 

Vous possédez maintenant toutes les clés pour gérer efficacement votre activité et maximiser votre trésorerie. Une solution de gestion est un atout indispensable pour piloter votre activité et votre trésorerie. Il est cependant nécessaire d’être entouré d’un expert-comptable. En effet, sa vision et son expertise vous apporteront l’aide et les conseils dont vous avez besoin.

Vous pouvez noter cet article !

Sélectionnez votre étoile.

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 1

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Articles similaires

Left
Right
Left
Right

Nous recherchons votre contenu...

Left

Parlons de votre projet !

Expert
depuis 35 ans
560 000
clients
600
collaborateurs