Logo EBP, A Cegid Company
Rechercher

Votre article a bien été ajouté au panier

Définition

Amortissement

L'amortissement est un concept clé de la comptabilité qui permet de répartir le coût d'un actif sur sa durée de vie utile. Mais quel est le véritable but de l'amortissement et pourquoi est-il si important de le pratiquer ? Découvrons ensemble les tenants et aboutissants de cette notion fondamentale.

Quel est le but de l'amortissement ?

Le but premier de l’amortissement est de refléter fidèlement la valeur des actifs dans les états financiers. En effet, la plupart des actifs, comme les équipements ou les véhicules, perdent de la valeur au fil du temps en raison de l’usure, de l’obsolescence technologique ou d’autres facteurs.

 

L’amortissement permet de répartir ce coût initial sur la durée de vie estimée de l’actif, plutôt que de l’imputer entièrement à l’exercice d’acquisition. Cela donne une image plus juste de la performance financière de l’entreprise sur le long terme.

 

Prenons l’exemple d’une machine industrielle achetée 100 000 € et dont la durée de vie est estimée à 10 ans.

  • Sans amortissement, le résultat de l’exercice d’achat serait lourdement grevé par cette dépense.
  • Avec un amortissement linéaire, on imputera chaque année un dixième du coût, soit 10 000 €, ce qui lissera l’impact sur les résultats.

 

L’amortissement a donc pour but d’apparier les charges aux produits qu’elles ont permis de générer. C’est le principe de rattachement des charges aux produits. Les dotations aux amortissements viendront en déduction des produits de la période, pour une meilleure lisibilité du résultat net.

 

Pourquoi faire de l'amortissement ?

Au-delà de son rôle comptable, l’amortissement présente de nombreux intérêts pour l’entreprise et ses parties prenantes. Voici les principales raisons de pratiquer l’amortissement :

1. Mieux gérer les investissements

L’amortissement incite les dirigeants à bien réfléchir avant d’investir, en les obligeant à estimer la durée de vie des actifs. Cela favorise une gestion plus rigoureuse des investissements et évite les achats impulsifs. Les plans d’amortissement sont aussi un outil précieux de pilotage pour anticiper les besoins de renouvellement des immobilisations.

2. Optimiser la fiscalité

Les dotations aux amortissements sont en général déductibles du résultat fiscal. Elles permettent donc de diminuer l’impôt à payer. Certains amortissements dérogatoires ou accélérés offrent même la possibilité d’obtenir un avantage fiscal temporaire, en imputant des dotations supérieures à celles économiquement justifiées. Une bonne gestion de l’amortissement est donc un levier d’optimisation fiscale.

3. Constituer des réserves

L’amortissement peut être vu comme une mise en réserve de trésorerie. Les dotations, sans être des décaissements, préservent des ressources qui pourront être utilisées le moment venu pour renouveler les actifs. C’est une façon de sécuriser le financement des investissements futurs, sans obérer la capacité de distribution de dividendes.

4. Faciliter les décisions de gestion

Les données d’amortissement sont utiles au calcul de nombreux indicateurs de gestion : le besoin en fonds de roulement, la capacité d’autofinancement, la rentabilité des actifs…

Autant d’informations précieuses pour orienter les décisions d’exploitation, d’investissement et de financement. Un plan d’amortissement bien conçu est un véritable outil d’aide à la décision.

5. Informer les parties prenantes

Enfin, l’amortissement répond à un impératif de transparence vis-à-vis des investisseurs, des prêteurs et des autres parties prenantes. Il permet de donner une image sincère et fidèle du patrimoine et des performances de l’entreprise. C’est un gage de crédibilité indispensable pour maintenir la confiance et soutenir le développement de l’activité.

L’amortissement n’est pas qu’une technique comptable abstraite. C’est un outil de gestion puissant, aux multiples vertus pour l’entreprise. En répartissant le coût des actifs dans le temps, il contribue à la sincérité des comptes, à l’optimisation fiscale et à la pérennité du modèle économique.

Bien comprendre et maîtriser l’amortissement est donc un impératif pour tout comptable qui souhaite jouer pleinement son rôle de conseil et d’expert au service de la performance de l’entreprise. Avec ce guide, vous avez en main les clés essentielles pour relever ce défi stratégique !

Left

Parlons de votre projet !

Expert
depuis 40 ans
175 000
entreprises sous abonnement
650
collaborateurs