Rechercher
Panier Panier

Votre article a bien été ajouté au panier

Égalité professionnelle

Femmes-Hommes

De nouvelles obligations légales en matière d’égalité professionnelle impactent les entreprises de plus de 50 salariés au plus tard le 1er mars 2020. En effet, aujourd’hui un écart salarial inexpliqué de 9% perdure entre les femmes et les hommes.

Décryptons la loi

La loi pour la Liberté de choisir son avenir professionnel du 5 septembre 2018, précisée dans le décret n° 2019-15 du 8 janvier 2019 soumet désormais les entreprises de plus de 50 salariés à une obligation de résultat concernant l’égalité salariale hommes-femmes, et non plus une obligation de moyens.

 

Elle définit 4 phases d’application :

1 – Une mesure : l’index de l’égalité femmes-hommes avec 5 indicateurs à calculer tous les ans
2 – Une transparence : chaque entreprise publiera ses résultats sur son site
3 – Cinq actions correctives : chaque entreprise aura 3 ans pour faire le rattrapage salarial
4 – Un contrôle : les entreprises qui n’auraient pas réalisé le rattrapage dans 3 ans pourraient être sanctionnées jusqu’à 1% de la masse salariale

Quelle est la méthodologie ?

L’Index de l’égalité femmes-hommes est composé de :

  • 5 indicateurs pour les entreprises de plus de 250 salariés
  • 4 indicateurs pour les entreprises de 50 à 250 salariés

Calculé à partir des données issues de la paie, il permettra aux entreprises d’évaluer leurs pratiques sur 100 points, avec un minimum de 75 points à atteindre.

 

L’index doit être transmis à la DIRECCTE par le biais d’une déclaration et publié officiellement sur le site internet de l’entreprise.

Les indicateurs de l’index

1 – L’écart de rémunération
Sur 40 points

 

2 – L’écart de répartition des augmentations individuelles
Sur 20 points

 

3 – L’écart de répartition des promotions (uniquement pour les plus de 250 salariés)
Sur 15 points

 

4 – Le pourcentage de salariées augmentées à leur retour de congé maternité
Sur 15 points

 

5 – La parité parmi les 10 plus hautes rémunérations
Sur 10 points

 

À noter : pour les 50 – 250 salariés l’indicateur 3 n’est pas à prendre en compte. Le 2 vaut alors 35 points.

Une entreprise qui n’atteint pas 75 points devra mettre en place des mesures correctives pour atteindre l’égalité de salaire à travail égal.

Elle pourra s’appuyer sur l’Index de l’égalité femmes-hommes pour y parvenir.

 

Par ailleurs, les entreprises qui auront à rattraper l’écart de rémunération entre femmes et hommes devront allouer une enveloppe de rattrapage salarial sur 3 ans. Son montant sera négocié avec les partenaires sociaux au sein de l’entreprise.

Les entreprises qui n’auraient pas atteint l’objectif des 75 points, au bout de 3 ans, pourront être sanctionnées jusqu’à 1 % de la masse salariale.

L’entreprise se verra interdire l’accès au marché public.

L’Inspection du travail va multiplier par 4 le nombre de contrôles sur l’égalité professionnelle.

Ils passeront de 1 730 à 7 000/an.

L’accompagnement

Le gouvernement met à disposition un outil pour faciliter la mise en place de l’index au sein des entreprises Index Egapro.

 

Il aide à identifier toutes les informations nécessaires au calcul de l’index (entre 50 et 84 en fonction des entreprises), que vous devrez ensuite saisir. Elles ne sont pas toutes évidentes à trouver et cela peut vite devenir une perte de temps en ce début d’année.

EBP propose un outil pour calculer l’index

Ne perdez pas de temps, EBP propose un nouvel outil qui vous aidera à calculer votre index* et à effectuer la déclaration.

  • Simple et rapide : en quelques clics obtenez votre index
  • Semi-automatique : l’outil récupère la majorité des données nécessaires au calcul depuis votre logiciel de paie
  • Aide à la déclaration : nous vous faisons gagner encore plus de temps en pré-remplissant pour vous la déclaration, vous n’avez plus qu’à saisir les informations sur le site de la DIRRECTE

 

* Seul le mode de calcul par catégorie socio-professionnelle est disponible pour le moment.

En savoir plus

L'index Homme-femme chez EBP

Alors que le secteur de l’IT a encore du mal à se diversifier et à se féminiser, EBP arrive à trouver l’harmonie entre compétences professionnelles et diversité sociale. En effet,l’effectif du groupe est composé de 51% de femmes.

 

« Pour nous, c’est naturel de traiter les hommes et les femmes de la même façon, ce qui ne nous demande peu d’efforts supplémentaires en termes de politique RH. Ça fait des années que nos actions sont pensées de manière égalitaire. Nous mettons en avant toutes les compétences, le savoir-être et le savoir-faire des personnes plus qu’autre chose. »

 

Kellie DESMICHT, Directrice des Ressources Humaines.   

Left

Parlons de votre projet !

Expert
depuis 35 ans

560 000
clients

Happy At Work