Rechercher
Panier Panier

Votre article a bien été ajouté au panier

Temps de lecture
5 minutes

Conseils d’experts pour optimiser sa gestion de stock

La gestion des stocks est un élément stratégique pour la santé financière d’une entreprise. Trop serrée, elle expose l’entreprise à une rupture de stocks dommageable pour l’activité. Trop large, elle conduit à l’immobilisation d’actifs, mettant à mal la trésorerie. Mais comment trouver le point d’équilibre permettant à une entreprise d’optimiser la gestion de ses stocks ?

D’un côté, il y a les clients, exigeant leur commande dans le délai le plus rapide possible. De l’autre, il y a les produits en stock dans les locaux ou l’entrepôt de l’entreprise. Au milieu, il y a la gestion des stocks, la gestion des entrées et des sorties de produits. Cette maîtrise du flux de marchandises doit permettre à l’entreprise de proposer le bon produit (ou service) au bon moment et au bon endroit, tout en assurant les coûts de stockage les plus bas possible. Ce point névralgique touche l’entreprise à différents niveaux : légal, commercial et financier.

 

 

Comment avoir une bonne gestion de stock ?

Pourquoi la gestion de stock est-elle importante ?

Pour répondre à une obligation légale

Toute entreprise possédant des produits finis ou des matières premières doit mettre en place un suivi de ses stocks au moins une fois par an. En effet, l’art. L 123-12 du Code du Commerce oblige à « contrôler par inventaire, au moins une fois tous les douze mois, l’existence et la valeur des éléments actifs et passifs du patrimoine de l’entreprise et établir des comptes annuels à la clôture de l’exercice ». D’un point de vue comptable, la valeur du stock diminue d’autant la trésorerie de l’entreprise et détermine son besoin en fonds de roulement.

 

Pour faire des économies

Le stockage a un coût. On pourrait le comparer à de l’argent qui dort car les produits ont déjà été payés par l’entreprise et attendent d’être revendus. Lorsque les produits sont périssables, ils doivent être cédés avant leur date de péremption, sous peine de perdre l’investissement de départ. Avoir du stock a donc un coût d’acquisition, de conservation (la location de l’entrepôt par exemple) et de dévalorisation. La gestion de stock permet de minimiser l’ensemble de ces coûts.

 

Pour répondre à la demande

La gestion des stocks ne consiste pas seulement à connaître la quantité de marchandise qui rentre et qui sort. Plus globalement, elle permet d’anticiper les futurs besoins pour éviter les ruptures de stock et répondre à la demande clients. Un client qui a eu son produit (ou service) rapidement est un client satisfait ! L’entreprise doit donc être capable de savoir quand s’approvisionner et en quelles quantités.

 

 

Les différentes méthodes de gestion de stock

  • La méthode de réapprovisionnement : C’est le modèle issu de la formule de Wilson, mise au point en 1934. Egalement appelée « méthode calendaire », elle consiste à déterminer une date fixe de réapprovisionnement à quantité fixe.
  • La méthode de gestion à point de commande : Il s’agit de définir un niveau donné de stock (le point de commande), en deçà duquel une commande devra être passée. Le niveau du réapprovisionnement est donc toujours le même mais sa date est variable.
  • La méthode de recomplètement périodique : On s’intéresse ici à la régularité des réapprovisionnements dans le temps. Le niveau de stock défini devant être complété à date fixe en fonction du volume de ventes.
  • La méthode de réapprovisionnement à la commande : Avec cette méthode, la quantité de l’approvisionnement et sa date sont toutes les deux variables en fonction de la demande.

 

Le réapprovisionnement à la demande est la méthode la plus flexible et la moins coûteuse. C’est aussi la méthode qui nécessite le suivi des mouvements de stock (entrées et sorties de marchandises) le plus exigeant. Cela implique de bonnes pratiques de manutention des stocks, et un système de recueil des données fiable.

 

 

Pourquoi une solution de gestion de stock s’impose ?

Bien entendu, il est possible de tenir sa gestion de stock sur un tableur. On peut tout faire avec un tableur… à commencer par des erreurs de saisies ou de calculs ! La plupart des problèmes d’inventaire proviennent de médiocres mesures de contrôle des stocks et d’une organisation trop légère pour signaler les mouvements en temps réel dans l’entrepôt. Recourir à un logiciel pour tenir sa gestion de stock apparaît donc indispensable.

Les solutions de gestion comme EBP Gestion Commerciale proposent de nombreuses fonctions pour aider les entreprises à optimiser la gestion de leurs achats/stocks. Selon les besoins de l’entreprise et la méthode de gestion des stocks choisie, l’entreprise pourra :

  • Réapprovisionner le stock automatiquement afin de commander la quantité nécessaire et d’éviter le sur-stockage ou au contraire le sous-stockage.
  • Paramétrer des alertes de réapprovisionnement lorsque le niveau d’alerte est atteint, se mettant ainsi à l’abri des ruptures de stocks.
  • Gérer les étiquettes et codes-barres pour réduire considérablement les erreurs d’entrées de données qui se produisent dans l’entrepôt et gagner du temps dans la création des étiquettes.
  • Gérer les multi-dépôts, c’est-à-dire les différents lieux de stockage pour suivre facilement ses stocks sur plusieurs emplacements.
  • Saisir les inventaires. En associant une douchette à son logiciel, la saisie des entrées et sorties devient moins fastidieuse.

Pour gérer les besoins plus spécifiques encore, le logiciel EBP Gestion Commerciale pourra être couplé aux solutions d’éditeurs partenaires tels que Adage, V-Ingénierie, Soltiscan, Satelix Logistique ou encore Districode.

 

Vous pouvez noter cet article !

Sélectionnez votre étoile.

Note moyenne 5 / 5. Votre note : 1

Derniers articles

|

Les plus lus

Left
Right
Left
Right
Left

Parlons de votre projet !

Expert
depuis 35 ans

560 000
clients

Happy At Work