Rechercher

Votre article a bien été ajouté au panier

Temps de lecture
4 minutes

9 étapes pour rédiger son business plan

Outil incontournable de l’entrepreneur, un business plan est un dossier qui détaille les points clés de la création de votre entreprise ou reprise d’entreprise. La rédaction de chaque point clé est essentielle pour garantir la qualité de votre plan et sa promotion.
Pour savoir comment rédiger votre business plan, c’est par ici!

L’executive summary ou sommaire

Cette partie retrace les grandes lignes de votre projet:

  • La problématique à laquelle vous répondez
  • Votre solution
  • Votre positionnement face à la concurrence
  • Le modèle économique de votre entreprise
  • Votre équipe et la pertinence de chaque collaborateur
  • Les résultats à 3 ans
  • Votre besoin en financement.

 

C’est la dernière étape à rédiger car elle résume l’ensemble de votre business plan. C’est également l’une des parties les plus importantes car c’est celle que tout le monde lira. Elle doit donner envie de poursuivre la lecture ! Cette rubrique ne doit pas excéder 2 pages

Présentation du/des porteur(s) de projet

Cette présentation doit se faire avec le même soin apporté à la rédaction de votre CV puisque tout comme ce dernier, vous devez mettre en lien ce que vous avez réalisé et acquis lors d’expériences précédentes et le projet que vous présentez actuellement.
Des formations à l’entrepreneuriat sont également un excellent moyen de justifier votre démarche.
Dans le cas où vous seriez plusieurs porteurs de projet, insistez bien sur la complémentarité de vos profils.
Cette présentation doit être vivante et ne doit pas excéder 3 pages.

La présentation du projet

Vous pouvez désormais parler de votre projet de manière globale : sa genèse, votre motivation, vos atouts et objectifs. Il est également question d’évoquer votre activité et secteur d’activité de manière détaillée, les valeurs de votre entreprise (écologique, solidaire..) ainsi que sa mission, votre “pourquoi?”.
Ce questionnement est un aspect décisif car votre produit/service doit répondre à un besoin, ou du moins le créer.
Cette rubrique ne doit pas excéder 5 pages.

L’étude de marché

Il est désormais temps de prouver la pertinence de votre projet avec des données chiffrées !
D’environ une dizaine de pages, cette partie regroupe toutes vos recherches sur votre marché. Attention à ne pas viser un secteur trop large: votre business plan doit aborder uniquement le marché que vous ciblez (activité précise, type de clientèle, secteur géographique).

Une étude de marché regroupe:

  • L’étude globale: elle regroupe l’analyse du marché, de la concurrence, des fournisseurs et circuits de distribution.
    Concernant la concurrence, nous vous conseillons d’analyser les concurrents directs (ceux qui vendent le même produit que vous) et indirects (ceux qui répondent au même besoin que vous avec un produit/service différent) et d’analyser les forces et faiblesses de chacun d’eux. Se faisant, cela vous permettra de mettre en lumière les éléments sur lesquels vous pouvez appuyer votre stratégie.
  • L’étude terrain: aller à la rencontre de vos futurs clients afin d’identifier leurs besoins est une excellente manière de prouver à vos interlocuteurs la pertinence du service que vous proposez. Effectivement, cela vous permettra de mieux comprendre votre/vos buyer(s) persona(e) afin de créer une offre pertinente pour eux.
  • L’étude quantitative: grâce à un échantillon de personnes pertinentes vis-à-vis de votre cible ( qui doit être plus important que pour l’étude qualitative), vous aurez un maximum d’informations en votre possession qui vous aideront pour votre prévisionnel financier et pour déterminer votre objectif de chiffre d’affaires.
  • L’étude qualitative: elle permet de déterminer les habitudes d’achats et les comportements des clients face à une offre. Plusieurs méthodes comme le questionnaire permettent de récolter ces informations.

 

Ces études vous rassureront sur le fait que vous répondez à un réel besoin mais sert également d’exercice pour tester votre discours auprès de votre clientèle ciblée.
Suite à cela, vous pouvez également y inclure votre positionnement ainsi que votre offre de produits/services, qui découle des résultats de l’étude que vous aurez obtenus au préalable.
Cette rubrique ne doit pas excéder 10 pages.

La stratégie commerciale et le plan d’action

Une fois l’étude de marché réalisée et les opportunités et menaces détectées, vous serez à même de concevoir votre stratégie commerciale. Celle-ci doit se réaliser sous le prisme des forces et faiblesses de votre projet afin de garantir son efficacité.
Le marketing mix, aussi appelé les 4 P, vous permettra de déterminer votre stratégie:

Toute action marketing que vous aurez déterminée devra être budgétisée et temporalisée sous forme de rétroplanning. Les actions marketing vous permettront de développer votre image de marque et sa pérennité dans les années à venir auprès de votre cible.
Cette rubrique ne doit pas excéder 6 pages.

Le prévisionnel financier

C’est la partie chiffrée et la plus importante de votre business plan qui doit vous permettre de vérifier la viabilité de votre projet. Elle permet de prouver à vos potentiels investisseurs que vous générerez du chiffre d’affaires. Ce prévisionnel est à prévoir pour les 3 premières années. 

Il doit comporter:

  • Le plan de financement initial, qui indique les capitaux à réunir pour lancer votre projet dans de bonnes conditions. Une analyse et un calcul approfondi doivent être effectués pour déterminer le montant en besoin en fonds de roulement.
  • Le compte de résultat, pour les 3 prochaines années afin d’assurer sa rentabilité sur le long terme.
  • Le plan de trésorerie sur 12 mois sous forme de tableau, il permet d’assurer sur la base de ce que l’on peut raisonnablement prévoir, que l’entreprise pourra faire face à ses engagements financiers.
  • Le calcul du seuil de rentabilité, qui permet de connaître le chiffre d’affaires que l’entreprise devra réaliser pour couvrir l’ensemble de ses charges et de déterminer le moment où ce seuil sera atteint (le point mort). Au-delà de ce seuil, l’entreprise sera en bénéfice.
  • Le plan de financement à 3 ans, afin d’apprécier l’évolution prévisionnelle de la structure financière de l’entreprise. Une bonne structure financière est une condition nécessaire à la pérennisation de l’entreprise.

 

Certains logiciels (tel qu’EBP Business Plan) vous accompagnent dans l’établissement de ce rapport et l’automatisation de vos données pour gagner du temps et rendre un dossier professionnel.
Cette rubrique ne doit pas excéder 10 pages.

Le statut juridique

C’est dans cette partie que vous présentez votre régime social, les règles de fonctionnement de votre entreprise, la responsabilité du dirigeant ainsi que le régime fiscal de votre entreprise. Il doit s’établir en fonction de vous et vos perspectives d’avenir. Le statut juridique peut être compliqué à déterminer car il s’agit de trouver le statut le plus avantageux à la création.
Vous hésitez entre la SARL, SAS, l’EI ou l’EIRL? Consultez notre article pour déterminer quel statut juridique choisir pour votre entreprise
Cette rubrique ne doit pas excéder 2 pages.

Le rétroplanning

Le rétroplanning de lancement d’activité (équivalent à un diagramme de Gantt) est un prévisionnel des étapes à effectuer pour mener à bien la réalisation de votre projet. Elle doit faire apparaître l’ensemble des tâches, les deadlines à respecter ainsi que le nombre de personnes assignées, tout en prenant en compte les notions de délai.

La conclusion

Last but not least ! Après avoir rédigé l’ensemble de votre business plan, votre conclusion doit finir de convaincre vos lecteurs sur la viabilité de votre projet, en lui présentant un résumé des éléments indispensables tels que:

  • La mission de votre entreprise
  • Sa pertinence au regard de l’étude de marché solide que vous avez effectuée
  • Vos projections financières

 

Et vous terminez ainsi en beauté!

Un business plan solide et convaincant se construit étape par étape, en prenant le temps d’approfondir chaque point essentiel.

Il est primordial de hiérarchiser les informations afin d’avoir une structure de document claire et logique. Afin de faciliter la lecture de votre document, n’hésitez pas à mettre en évidence les passages importants, à illustrer notamment avec des tableaux qui seront plus visuels pour le lecteur.

Vous pouvez noter cet article !

Sélectionnez votre étoile.

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 2

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Articles similaires

Left
Right
Left
Right

Nous recherchons votre contenu...

Left

Parlons de votre projet !

Expert
depuis 35 ans
560 000
clients
600
collaborateurs