Logo EBP, A Cegid Company
Rechercher

Votre article a bien été ajouté au panier

Temps de lecture
5 minutes

Tout savoir sur le contrôle technique deux roues ( Catégorie L )

Réforme du contrôle technique

La réforme du contrôle technique, qui est entré en vigueur le 15 avril 2024 a changé la donne pour de nombreux conducteurs. Fini le temps où seules les voitures étaient concernées ! Désormais, les deux-roues motorisés, les tricycles, les quadricycles et même les voitures sans permis vont devoir passer sur le banc d’essai.
 Publiée le 24 octobre 2023, cette réforme vise à renforcer la sécurité routière et à réduire l’impact environnemental, selon le ministère de la Transition écologique. Qu’implique cette réforme pour les automobilistes ? Quels points sont contrôlés ? Où et quand réaliser l’inspection ? Et quelles sont les sanctions en cas de non-respect ? Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur ce changement majeur.

Véhicules concernés par la réforme

Mais pas de panique, on vous explique tout : la réforme du contrôle technique, entrée en vigueur le 15 avril 2024, élargit le champ des véhicules soumis à cette inspection obligatoire. Désormais, en plus des voitures particulières, les engins de catégorie L seront également concernés, notamment :

  • Les deux-roues motorisés (cyclomoteurs, motos, scooters)
  • Les tricycles à moteur
  • Les quadricycles légers et lourds
  • Les voitures sans permis

Calendrier de mise en place :

Quand est-ce que vous devrez emmener votre véhicule au contrôle ? Ça dépend de sa catégorie et de son année de première immatriculation :

  • Avant le 1er janvier 2017 : premier contrôle entre le 15 avril et le 14 août 2024
  • Entre le 1er janvier 2017 et le 31 décembre 2019 : premier contrôle en 2025
  • Entre le 1er janvier 2020 et le 31 décembre 2021 : premier contrôle en 2026
  • À partir du 1er janvier 2022 : premier contrôle dans les 6 mois précédant le 5e anniversaire de l’immatriculation

Pensez à bien vérifier votre date sur le site de l’ANTS pour ne pas louper l’échéance et risquer de vous retrouver en infraction sans le vouloir, l’agence nationale des titres sécurisés.

Contenu du nouveau contrôle technique

Lors de ce nouveau contrôle technique pour les deux-roues, tricycles, quadricycles et voitures sans permis, les professionnels agréés des centres de contrôle technique comme l’UTAC devront vérifier 80 points de contrôle, contre 132 pour les contrôles techniques voiture. Ces points concerneront notamment :

  • L’identification du véhicule
  • Les équipements de freinage
  • La direction
  • La visibilité (éclairage, rétroviseurs, etc.)
  • Les feux, dispositifs réfléchissants et équipements électriques
  • Les essieux, roues, pneus et suspension
  • Le châssis et les éléments qui y sont attachés
  • Les nuisances sonores et les émissions polluantes

Ce contrôle technique renforcé permettra de s’assurer que le véhicule répond aux normes de sécurité et environnementales en vigueur. Un bon entretien en amont est essentiel pour éviter les mauvaises surprises le jour du contrôle technique.
En cas de défaillances mineures, un délai sera accordé pour effectuer les réparations nécessaires et représenter le véhicule lors d’une contre-visite. En revanche, si des défaillances critiques sont constatées, mettant en danger direct et immédiat la sécurité, il faudra impérativement réparer le véhicule avant de pouvoir le remettre en circulation.

Où effectuer son contrôle technique ?

Direction un centre agréé pour passer votre contrôle technique. Vous trouverez la liste des centres sur le site de l’UTAC. Pensez à prendre rendez-vous suffisamment tôt pour ne pas dépasser la date limite

Quel est le prix du contrôle technique ?

Bonne nouvelle, le prix du contrôle technique pour les véhicules concernés par la réforme devrait être moins élevé que pour les voitures. Selon les estimations du ministère des Transports, comptez en moyenne 75€. Mais attention, les tarifs peuvent varier d’un centre à l’autre, alors n’hésitez pas à comparer dans votre coin.

Quelle est la fréquence du contrôle technique ?

Une fois que vous aurez passé votre premier contrôle, il faudra remettre ça tous les deux ans, comme c’est déjà le cas pour nos voitures. Et si jamais vous avez une contre-visite suite à des réparations, vous aurez deux mois pour la faire, pas un de plus !

Quelles sanctions en cas de non-respect ? Rouler sans contrôle technique valide, c’est s’exposer à des sanctions pas très agréables :

– Une amende forfaitaire de 135€ (minorée à 90€ en cas de paiement rapide, majorée à 375€ après 45 jours)
– L’immobilisation du véhicule jusqu’à la réalisation d’un contrôle technique favorable

Alors, pensez à faire les réparations demandées suite au contrôle dans les temps, c’est primordial pour éviter les sanctions et assurer votre sécurité et celle des autres sur la route. En bref, respecter les nouvelles règles du contrôle technique, c’est la base pour rouler en toute légalité et sérénité.

Quand le contrôle technique n'est plus obligatoire ?

Tant que votre véhicule est en circulation, le contrôle technique reste obligatoire. Mais il y a une exception pour certains véhicules de collection. Si votre véhicule a été fabriqué il y a plus de 30 ans, qu’il ne vous sert pas de moyen de transport quotidien et qu’il est inscrit au registre des véhicules de collection, vous pouvez remplacer le contrôle classique par un contrôle volontaire tous les 5 ans.

Vous pouvez noter cet article !

Sélectionnez votre étoile.

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Abonnez-vous à notre Newsletter
Recevez nos meilleurs conseils en gestion d'entreprise

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Articles similaires

Left
Right
Left
Right

Nous recherchons votre contenu...

Left

Parlons de votre projet !

Expert
depuis 40 ans
175 000
entreprises sous abonnement
650
collaborateurs