Rechercher
Panier Panier

Votre article a bien été ajouté au panier

Temps de lecture
6 minutes

Comment le Bitcoin est-il géré en comptabilité ?

Monnaie virtuelle et anonyme, le Bitcoin ne cesse de faire parler de lui depuis que sa valeur ne cesse d’augmenter. Si beaucoup le considère comme une bulle financière, de grandes entreprises se mettent à accepter les paiements dans cette monnaie virtuelle.

Considérée comme une simple bulle spéculative, elle laisse pourtant à réfléchir ! Va-t-elle exploser ? Peut-on avoir confiance en l’avenir du Bitcoin ? Et finalement quel est l’impact en comptabilité ?!

ebp-blog-decrypter-lactualite-le-bitcoin

Comprendre le Bitcoin en moins de 2 minutes

Nous aurions pu faire du Proust au sujet du Bitcoin, mais cette vidéo sera beaucoup plus claire que nous ! Et c’est Noël, il y a même les sous-titres en français.

Pourquoi donc parle-t-on du Bitcoin depuis quelques années ?

La raison est simple : l’augmentation significative de sa valeur. Le Bitcoin s’envole ! En 2017, le 8 février

1 Bitcoin valait 1000€, il atteint 3 500€ le 15 août, puis 8 000€ le 27 novembre, et dépasse les 13 000 € le 16 décembre 2017. Une telle inflation provoque la méfiance mais également un pari sur son avenir.

 

Microsoft tout d’abord, avait investi et intégré le Bitcoin depuis longtemps. Le Windows Store et le Xbox Store par exemple acceptent les paiements en Bitcoin depuis 2014 ! De plus, Excel a intégré cette crypto monnaie en mai 2019, ce qui permet aux utilisateurs de saisir des données en Bitcoin dans les tableurs.

 

– Paypal ensuite, une des plus grandes plateformes de paiement en ligne, accepte les paiements en Bitcoin sur Braintree, sa solution de paiement mobile.

 

– Aux États-Unis, il est également possible de payer en Bitcoin son ordinateur Dell, son voyage avec Expédia ou faire des dons à Wikipédia ou Wikileaks. Dans le monde, on compte plus de 100 000 sites web qui acceptent cette crypto monnaie !

 

En France par contre les grands groupes tardent à se prononcer. Le site showroomprive.com, deuxième site français de déstockage, a adopté cette forme de paiement en 2014. Mais ils ne sont pas nombreux à avoir suivi, le marché est encore frileux. Monoprix par exemple était sur le point d’accepter les paiements en Bitcoin mais le groupe Casino (dont fait partie l’enseigne) s’était ensuite rétracté suite aux multiples scandales qui ont entachés la réputation de cette crypto monnaie.

Convaincu ou non, pour y passer il faut avant tout connaitre l’impact en comptabilité !

 

Alors comment gérer son entrée en écriture comptable ?

D’abord il existe deux solutions pour encaisser un paiement en Bitcoin :

– Conserver les Bitcoins dans son portefeuille virtuel. Il sera soumis aux fluctuations du marché, pour le meilleur comme pour le pire. La valeur de votre portefeuille peut donc augmenter significativement comme disparaître si le cours venait à s’effondrer.

 

– Avoir recours à Paymium, une solution française d’échange de monnaie. Cette solution semble la plus répandue, elle permet à tous les commerçants d’échanger immédiatement les paiements reçus en Bitcoin contre des euros. Elle a l’avantage d’être en conformité avec la réglementation européenne sur les services de paiements. Les commerçants acceptent donc une monnaie supplémentaire, en s’affranchissant des contraintes dues à la fluctuation du Bitcoin.

 

Ensuite il faut enregistrer une écriture comptable avec cette monnaie. Sur un logiciel de comptabilité comme EBP Compta ligne PME par exemple, il est possible de saisir une écriture comptable en Bitcoin après un paramétrage particulier :

 

Il faut savoir que les logiciels de gestion sont mis à jour tous les jours sur les cours des devises inscrites à la BCE (Banque Centrale Européenne). Le Bitcoin n’y étant pas inscrit, vous devez paramétrer une nouvelle devise, et saisir manuellement son cours à chaque transaction. Sa variation étant très importante d’un jour à l’autre, il faut veiller à vérifier sa valeur tous les jours.

 

Cependant, les commerçants utilisant un système comme Paymium n’ont pas besoin de se poser la question, les transactions sont transformées directement en euros.

 

C’est simple comme Bitcoin !

 

MAJ : le cours du Bitcoin a chuté fin janvier 2019, pour atteindre les 12 000 € en juin 2019. Source : Statista

Vous pouvez noter cet article !

Sélectionnez votre étoile.

Note moyenne / 5. Nombre de votes :

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Derniers articles

|

Les plus lus

Left
Right
Left
Right

Nous recherchons votre contenu...

Left

Parlons de votre projet !

Expert
depuis 35 ans

560 000
clients

Happy At Work