Rechercher

Votre article a bien été ajouté au panier

Définition

Loi anti-gaspillage

Entrée en vigueur le 1er janvier 2022, la loi anti-gaspillage entre dans le plan de transformation nationale pour orienter notre économie linéaire vers une économie circulaire plus respectueuse de l’environnement et optimisant les ressources naturelles.

Qu’est-ce que la loi anti-gaspillage ?

La loi anti-gaspillage est composée de 130 articles de loi, répartis en 5 grands axes :

  • Sortir du plastique jetable
  • Mieux informer les consommateurs
  • Lutter contre le gaspillage et pour le réemploi solidaire
  • Agir contre l’obsolescence programmée
  • Mieux produire

 

Programmée pour se mettre en place progressivement, étape par étape, son application pleine et entière est prévue pour 2040.

 

Qui est concerné par la loi anti-gaspillage ?

La loi anti-gaspillage concerne l’ensemble des individus résidant sur le territoire français. Son application est particulièrement impactante pour les entreprises qui à terme devront modifier leurs méthodes de fonctionnement et d’approvisionnement. Les particuliers sont également concernés mais cette loi modifie uniquement leur façon de consommer et ne les obligent en définitive à rien.

Pour résumer, les particuliers seront impactés indirectement par la loi, les entreprises devront elles être vectrices du changement car elles seront beaucoup plus impactées.

 

Quelles sont les lois mises en place pour lutter contre le gaspillage alimentaire ?

10 millions de tonnes, 16 milliards d’euros : ce sont les chiffres du gaspillage en France en 2021.

Afin de lutter efficacement contre ce fléau, l’Etat à mis en place un certain nombre de mesures :

  • En 2015, la France met en place une loi pour lutter contre le gaspillage alimentaire et lance la transition vers une croissance verte. L’Etat complétera cette loi en 2016 afin d’améliorer la gestion des déchets et des invendus.
  • Enfin en 2022, la loi anti-gaspillage entre en vigueur pour à terme réduire drastiquement le gaspillage alimentaire en amont de l’achat mais également pour sensibiliser les consommateurs quant à leur consommation personnelle. Avec des objectifs précis, cette loi implique entre autres l’interdiction de la destruction des invendus non alimentaires et la réduction de 50% du gaspillage alimentaire d’ici 2030.

 

 

Comme nous venons de le voir, l’Etat essaye de faire basculer notre économie linéaire vers une économie circulaire afin d’améliorer notre gestion des ressources. Les améliorations apportées par cette loi sont importantes mais l’engagement de chacun est indispensable.

Sujets associés

Left
Right
Left

Parlons de votre projet !

Expert
depuis 35 ans
560 000
clients
600
collaborateurs