Rechercher

Votre article a bien été ajouté au panier

Temps de lecture
5 minutes

Comment mesurer la rentabilité d’une entreprise ?

La rentabilité constitue le rapport entre les revenus d’une société et les sommes financières qu’elle a dû mobiliser pour les obtenir.
C’est un élément privilégié pour évaluer la performance d’une entreprise.
Pourquoi et comment la mesurer ? On vous dit tout ce que vous devez savoir !

entreprise rentable

Qu’est-ce qu’une entreprise rentable?

La rentabilité est la différence entre les revenus perçus par l’entreprise et ses différents coûts. Certains analystes financiers distinguent deux types de rentabilité: une rentabilité économique et une rentabilité financière. Cette dernière ne prend en compte que les capitaux propres parmis les sommes investies. Ce faisant, elle permet d’appréhender la capacité à dégager des profits des seuls capitaux apportés par les actionnaires. En somme, plus la rentabilité financière est élevée, plus l’entreprise devient attractive pour les investisseurs.

De façon évidente, si les revenus de l’entreprise sont supérieurs ou égaux à ses dépenses, alors on peut dire que l’entreprise est rentable. A l’inverse, si les dépenses s’avèrent plus importantes que les revenus, elle ne le sera pas.

Exemple :

Cette année vous avez réalisé un chiffre d’affaires de 100 000 euros. Ce chiffre important découle d’un suivi précis des ventes.
Pour atteindre ce chiffre d’affaires, il vous a fallu investir dans des outils informatiques, payer un loyer, payer vos collaborateurs et engager d’autres frais pour un total de 90 000 euros.
Vos frais étant inférieurs à votre chiffre d’affaires, on peut dire que votre entreprise est rentable.

 

 

Pourquoi mesurer la rentabilité de mon entreprise ?

Il existe plusieurs raisons qui justifient l’importance de consacrer du temps à l’analyse de rentabilité de son entreprise et savoir si celle-ci est positive :

  • S’assurer de la pérennité de l’entreprise : si votre rentabilité est bonne, vous aurez assez de ressources financières pour faire fonctionner votre entreprise et la faire perdurer dans le temps.
  • Savoir si l’on peut investir : si vous arrivez à dégager du bénéfice, vous serez alors en mesure de le réinvestir dans votre activité et ainsi la fructifier.
  • Améliorer la croissance de l’entreprise : si vous avez décidé d’investir dans votre activité, et que vous le faites correctement, cela va naturellement générer de la croissance.

Une analyse plus détaillée vous permettra de savoir quel(s) produit(s)/service(s) sont rentables ou non et de mettre des actions en place afin de rectifier cela. Cette analyse détaillée trouve son sens dans le fait que sans une activité ou service rentable, vous perdez indéniablement de l’argent.
Des calculs de rentabilité sont alors de mise pour vous permettre d’y voir plus clair.

 

 

Comment calculer la rentabilité?

Plusieurs indicateurs vous permettent de calculer votre seuil de rentabilité.
Le seuil de rentabilité correspond au niveau de chiffres d’affaires (hors taxe) que l’entreprise doit réaliser pour obtenir un résultat nul. Il correspond donc à l’objectif minimum pour ne pas perdre d’argent.

Le calcul du seuil de rentabilité vous donnera le montant du chiffre d’affaires pour lequel l’entreprise ne réalise ni perte ni bénéfice: c’est ce que l’on appelle le point mort.

Le seuil de rentabilité se calcule de cette façon :

  • Seuil de rentabilité = Coûts fixes annuels / taux de marge sur coût variable

La marge sur coût variable représente l’excédent du chiffre d’affaires sur les charges variables. Celle-ci se calcule en soustrayant les charges variables au chiffre d’affaires.

Suite au calcul du seuil de rentabilité, il est d’usage de calculer le point mort.
Celui-ci se calcule de cette façon :

  • Point mort = (Seuil de rentabilité / Chiffre d’affaires)* 365 jours

Contrairement au seuil de rentabilité qui est exprimé en valeur, le point mort est exprimé en nombre de jours.

Enfin, la rentabilité se calculera de cette façon :

  • Rentabilité = Chiffre d’affaires – charges fixes – charges variables

La mesure de la rentabilité comme nous l’avons calculé est insuffisante à elle seule. En effet, la mesure de deux autres types de rentabilité est essentielle si l’on souhaite avoir une vision plus globale :

La rentabilité économique, qui permet de mesurer la capacité de l’entreprise à créer de la valeur grâce à son activité. Elle se calcule ainsi :

  • Rentabilité économique = (résultat d’exploitation – impôts sur les bénéfices) / (capitaux propres + dettes financières)

La rentabilité financière, elle, va mesurer la capacité de l’entreprise à créer de la valeur pour l’actionnaire. Un investisseur par exemple, aura besoin de connaître cette valeur pour être rassuré. Elle se calcule ainsi :

  • Rentabilité financière = (résultat d’exploitation – impôts sur les bénéfices – intérêts versés aux dettes financières) / capitaux propres

Quelques astuces à connaître pour votre comptabilité:

  • Si l’on observe les charges, la production et les ventes, on connaîtra le résultat d’exploitation ou le niveau de productivité.
  • Si l’on observe les délais de règlement des fournisseurs, les délais de règlement des clients et les stocks, on connaîtra le Besoin en Fonds de Roulement.
  • Si l’on observe le compte de résultat, on pourra mesurer la profitabilité des activités.
  • Si l’on observe le bilan, on pourra analyser l’équilibre financier de l’entreprise.

Il est bon d’avoir récolté tous ces chiffres, encore faut-il savoir les interpréter !

 

 

Comment interpréter les chiffres?

Une fois vos données recueillies, vous pouvez avoir trois types de résultats :

  • Si la rentabilité de l’entreprise est positive, l’entreprise est donc rentable car les revenus sont supérieurs aux dépenses. Il est conseillé d’optimiser cette rentabilité (en investissant par exemple) pour que celle-ci devienne meilleure et dégager une marge nette.
  • Si la rentabilité est nulle, soit équivaut à 0, l’entreprise est toujours rentable car le chiffre d’affaires couvre toutes les charges. Vous pouvez donc être rentable sans tirer de bénéfices !
  • Si la rentabilité est négative, l’entreprise n’est pas rentable car les charges de l’entreprise sont trop élevées par rapport au chiffre d’affaires généré. Auquel cas, il faut procéder à une analyse approfondie afin de déterminer les coûts à réduire. Vous pouvez décider d’influer sur les charges fixes, néanmoins il est souvent plus simple de réduire les charges variables.

La capacité à être rentable repose sur deux critères: votre capacité à faire du chiffre d’affaires et votre capacité à réduire vos charges. Voici quelques astuces pour vous aider à y parvenir!

  • Optimisez votre gestion financière: des logiciels de gestion peuvent vous aider à gérer votre activité. Le logiciel de comptabilité EBP vous permet de mesurer vos flux de trésorerie (gestion de vos créances clients et de vos dettes fournisseurs) et d’analyser vos indicateurs de performance.
  • Réduisez vos dépenses: en analysant vos plus grosses dépenses, vous pourrez trouver une solution pour les diminuer, comme négocier le prix avec les fournisseurs, optimiser la gestion des stocks, gérer les ressources etc. Un logiciel de gestion de planning vous aidera à gagner du temps quotidiennement sur ces tâches chronophages.
  • Faites appel aux services d’un Expert-Comptable: l’expert-comptable saura vous aider à mettre en place les outils adéquats pour évaluer votre rentabilité selon les nombreuses variables que nous avons citées précédemment. Il existe pléthore d’experts. Il est donc primordial de choisir le votre selon des critères prédéfinis.

 

Savoir si votre entreprise a une bonne rentabilité est un élément déterminant de votre plan de gestion afin de vous positionner sur les prochaines actions à entreprendre.

Se faire aider par des logiciels en ligne et/ou un expert-comptable est aujourd’hui monnaie courante afin d’automatiser certaines tâches et recueillir des conseils personnalisés à votre entreprise.
L’importance d’un suivi en temps réel via un outil de pilotage est primordiale. En effet, recueillir des données n’est pertinent que si celles-ci sont examinées en temps réel.

Elle peut notamment comprendre un tableau de bord regroupant les informations clés, tels que le seuil de rentabilité ou le BFR afin d’assurer à l’entrepreneur une vue d’ensemble de son activité.

Vous pouvez noter cet article !

Sélectionnez votre étoile.

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 1

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Articles similaires

Left
Right
Left
Right

Nous recherchons votre contenu...

Left

Parlons de votre projet !

Expert
depuis 35 ans
560 000
clients
600
collaborateurs